La maison RE2020 : vers plus d’efficacité énergétique

performance énergétique

Face aux problèmes climatiques, le gouvernement impose des exigences croissantes aux différents secteurs de l’économie, dont celui de la construction. Ainsi, il a décidé d’établir une nouvelle norme environnementale appelée RE2020 pour remplacer la norme thermique 2012 ou RT2012.

La norme RE2020 : pour optimiser la performance énergétique des nouvelles constructions !

La norme RE2020 a été initialement mise en place durant l’été 2021 et entre finalement en vigueur le 1er janvier 2022. Cette réglementation concerne les logements et les constructions neuves pour lesquels une demande de permis de construire ou une déclaration en amont a été déposée. Ainsi, la norme RE2020 vise à optimiser la performance énergétique des logements résidentiels et des bâtiments tertiaires neufs, et donc à réduire l’impact de ces bâtiments sur l’environnement. L’enjeu est de taille, car en France, le secteur du bâtiment représente environ 44% de la consommation d’énergie et environ 25% des émissions de CO2. Ces chiffres en font le secteur économique le plus énergivore du pays. L’objectif du gouvernement est d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. En outre, il vise à augmenter les exigences réglementaires au fil du temps. Depuis l’adoption de la RE2020, le sujet de la réglementation thermique n’est plus d’actualité. Cette ancienne norme est remplacée par la réglementation environnementale pour une meilleure performance énergétique.

La RE2020, une nouvelle norme qui vise à renforcer les exigences de la RT2012 !

La RE2020 consolide les exigences de la RT2012, en s’intéressant à de multiples domaines de la construction immobilière, plutôt que de se concentrer uniquement sur les aspects thermiques et la consommation d’énergie. À cette fin, la nouvelle norme environnementale prend en compte l’ensemble du cycle de vie d’un bâtiment, y compris sa construction et sa destruction, pour calculer son empreinte carbone. La réglementation environnementale existante ne considère plus seulement la consommation d’énergie liée à l’utilisation du bâtiment comme le fait la RT2012. Le calcul prend également en compte l’empreinte carbone de tous les matériaux utilisés pour construire une maison. En outre, de nombreux nouveaux plafonds d’émissions de CO2 et de consommation d’énergie ont été insérés dans la RE2020. La nouvelle norme environnementale limite les émissions de CO2 liées à la construction des bâtiments et à l’utilisation du chauffage à moins de 12 kWhep/m2. Globalement, la consommation totale d’énergie des nouveaux logements devrait être inférieure de moitié à celle prescrite par la RT2012.

Des nouvelles normes en matière de construction !

La RE2020 concerne principalement les nouvelles maisons individuelles et les habitations multifamiliales. Cette nouvelle réglementation a été mise en œuvre dans la construction des bâtiments tertiaires, à partir du 1er juillet 2022. L’objectif de la norme RE2020 est de tendre vers la construction de logements et de bâtiments à énergie positive, c’est-à-dire des bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en ont besoin. Selon cette nouvelle norme, les nouveaux bâtiments doivent avoir au moins un bilan énergétique passif. Pour y parvenir, l’objectif de confort d’été doit permettre aux habitants d’adapter leur logement à des vagues de chaleur de plus en plus fréquentes. À cet égard, la RE2020 vise également à encourager les efforts dans la conception des nouveaux bâtiments pour éviter autant que possible l’utilisation de climatiseurs énergivores. La disposition des nouveaux bâtiments et de leurs fenêtres doit notamment permettre d’optimiser leur consommation d’énergie pour le chauffage. Par ailleurs, avec la recherche de la RT2012 et l’optimisation de l’efficacité énergétique, les nouvelles maisons individuelles doivent être construites avec les moyens d’améliorer leur isolation. Ainsi, les logements neufs doivent intégrer des couches d’isolation supplémentaires et une meilleure étanchéité à l’air pour éviter les déperditions de fraîcheur ou de chaleur. De plus, afin de limiter la consommation d’énergie, les nouveaux logements ne peuvent plus être chauffés entièrement avec des énergies non renouvelables.

De nouvelles restrictions dans les logements neufs !

Les constructions neuves bannissent le gaz et les chaudières 100% énergies fossiles. Le gaz est interdit, d’abord dans les maisons individuelles, puis dans l’ensemble du parc immobilier. À la place, les chauffages à bois ou électriques à haut rendement, comme les pompes à chaleur, seront pris en compte. Par ailleurs, les panneaux photovoltaïques constituent une excellente alternative pour une maison individuelle et peuvent être un complément aux dispositifs de chauffage plus traditionnels. Afin de réduire l’impact des nouvelles maisons individuelles sur le climat, les acteurs de la construction des bâtiments doivent utiliser des procédés de construction qui émettent très peu de gaz à effet de serre. On peut ainsi envisager leur stockage, ainsi que des matériaux de construction d’origine biologique. En outre, la RE2020 vise à promouvoir l’utilisation de ces matériaux qui consomment moins d’énergie. Ces matériaux sont issus de matières organiques renouvelables, qui comprennent les plantes et les animaux. Il s’agit du bois, du liège ou du chanvre. Le chanvre et le bois absorbent plus de CO2 qu’ils n’en rejettent. Ils sont donc priorisés en raison de leur faible empreinte carbone et présentent même l’avantage d’avoir un bilan carbone négatif.

A quoi faut-il faire attention lors du choix d’un pont bascule ?
Recettes de gâteaux faciles et rapides à faire pour le goûter