Le digital : l’enjeu majeur des entreprises

digital

Depuis de nombreuses années, vous vivez dans une société tombée en pleine ébullition technologique. De plus, chaque décennie marque également l’accélération prononcée vers ce que vous avez nommé la transformation digitale. Lorsque le digital a envahi incontestablement les espaces privés au quotidien. Désormais indispensable au développement d’entreprises, la transformation digitale est devenue le levier de croissance incontournable. Il est donc nécessaire de savoir quel est l’enjeu majeur de l’entreprise.

Qu’est-ce que la transformation digitale des entreprises ?

La digitalisation est, depuis plusieurs années, l’enjeu majeur de la stratégie d’entreprises. Le digital désigne l’essor d’Internet et du numérique, leur implication dans l’organisation de sociétés. L’apparition des TIC ou Technologies de l’Information et de la Communication constitue généralement la troisième révolution anthropologique. Cette innovation s’inscrit ainsi dans la continuité des 2 autres tournants majeurs d’humanité : l’imprimerie et l’écriture. Elle se définit également par plusieurs piliers : l’universalité de l’Internet, l’Internet des objets, l’abolition de contraintes spatio-temporelles et le big data. Le rapport à l’information est omniprésent et intense. Pour les sociétés, cette transformation digitale induit le bouleversement profond. L’enjeu se place dans l’intégration fluide, efficace et rapide de ces nouvelles technologies. Il faut que les entreprises adaptent leur stratégie et leur activité à l’échelle interne et externe, au monde digital. Les objectifs de transformation digitale d’entreprises sont séduisants et simples : optimiser les tâches et rendre les équipes plus agiles, améliorer les performances de la société, gagner en visibilité dans le secteur concurrentiel, etc. Pour parvenir à la relation saine avec le digital, il faut que l’entreprise appréhende ses objectifs ainsi que les besoins futurs et entreprendre les changements nécessaires.

La transformation digitale au centre des préoccupations contemporaines

Les entreprises françaises (PME et TPE) sont, en matière de la transformation digitale, en retard. Si la transition crée certaines réticences, c’est parce que celle-ci représente deux risques majeurs : le big data et le coût. Les données circulées à travers le numérique peuvent devenir un talon d’Achille face aux failles de la cybersécurité et à la concurrence. Le coût peut être conséquent pour le digital. Celle-ci n’en est relativement pas moins nécessaire au retour sur investissement. Afin de réussir sa transformation digitale, il faut que l’entreprise actionne trois leviers : la technologie, le management et les ressources humaines. La prise en main et l’installation des nouveaux outils nécessitent un coût à prévoir et des compétences. La transformation digitale doit également être accompagnée des moyens qui sont nécessaires à son application. Tous les collaborateurs doivent aussi être formés, inclus et informés d’une stratégie de l’entreprise.

Choisir des outils digitaux flexibles et fiables

Pour réussite de la transformation digitale, la digitalisation ne suffit généralement pas. Il faut, en effet, la mettre en pratique, se restructurer en profondeur et être capable d’évoluer avec flexibilité. Cela implique concrètement une mise en place intelligente d’outils digitaux de l’entreprise. Constamment, les technologies évoluent. Les entreprises doivent ainsi pouvoir suivre la cadence afin de ne pas être bloquées dans le système obsolète. Il faut que l’organisation digitale choisie permette l’adaptation. Dans ce cas, la transformation digitale est un processus continu. Pour cela, il faut se tenir au courant de toutes les avancées technologiques et utiliser de nouveaux outils, simples, efficaces et modernes. Les tendances utilisateurs évoluent quotidiennement. La vigilance envers une cybersécurité doit se renforcer. La majorité de la population mondiale a un téléphone. C’est un point majeur dans une transformation digitale des entreprises, n’hésitant plus à fonder sur cette donnée leur business modèle. Également, cette flexibilité passera par la programmation agile, avec le code qui peut être aisément modifié. La transformation digitale dans la dimension technologique fait, d’ailleurs, appel aux outils malléables face à des nouveaux usages. L’idéal pour les entreprises est le recours à des plateformes incluant elles-mêmes ces évolutions.

Les ressources humaines, le vrai nerf de la guerre de la transformation digitale des entreprises

L’élaboration de la stratégie technologique est importante. Elle n’a cependant de pertinence qu’avec l’application concrète dans les équipes concernées. L’arrivée massive de digital a amené les sociétés à repenser les modes de fonctionnement tels que leurs pratiques managériales. Également, l’impact se retrouve dans le secteur des ressources humaines. Profondément, le rapport au travail est modifié par l’essor des outils de visioconférence et vidéoconférence, les plateformes collaboratives et l’essor de mobilité avec le télétravail. Les collaborateurs se sont, en effet, émancipés de frontières spatio-temporelles. La mobilité a aussi mené à des nouveaux questionnements sur un équilibre entre vie professionnelle et vie privée et à la mutation de l’activité. Il faut que les collaborateurs soient informés et formés en fonction des axes majeurs de transformation digitale d’une entreprise. La bonne gestion de rapports humains et la vision commune sont souvent les conditions sine qua non d’une réussite du projet d’entreprise. Le digital natif, ayant grandi avec les technologies, promeuve et accueille un modèle professionnel digitalisé. Généralement, il se trouve à l’origine des pures players, lesdsites entreprises exerçant leur activité seulement sur Internet.

Quel ordinateur acheter pour ses études ?
Votre enfant est prématuré : quelle solution pour s’en occuper ?