Guide pratique pour assurer son vélo

assurer son vélo

L’assurance vélo peut vous protéger du vol, mais elle peut aussi prévenir des dommages moins fréquents, comme des dommages post-accidentels ou un incendie, une chute (qu’un tiers soit identifié) ou le vandalisme. Certaines couvertures sont plus larges et peuvent garantir que votre vélo soit dédommagé pendant le transport et que les accessoires ou les pneus soient dédommagés individuellement. Consultez ce guide complet sur l’assurance vélo et quelques conseils pour bien assurer votre vélo.

Pourquoi une assurance vélo ?

La prise en charge des vélos en assurance habitation est très faible : le plafond de remboursement est limité, le vol sur la voie publique est restreint, etc. Bien que les vélos électriques soient subventionnés, ils restent très chers. Par conséquent, il est fortement recommandé d’assurer son vélo qui couvre le vol, les dommages et l’assistance. La responsabilité civile n’est pas incluse dans le contrat d’assurance vélo, car elle existe dans le contrat multirisques habitation (en cas de dommages matériels ou corporels causés à un tiers). Ainsi, l’assurance vélo peut protéger les vélos, et peut aussi être une option ou inclure une assistance (retour au domicile, dépannage) et une assurance fonds de prévoyance (capital en cas d’invalidité ou de décès). Selon le Code des assurances, les vélos classiques (non électriques) ne doivent pas couvrir le même type de contrat d’assurance que les vélos électriques. Il est à préciser que si vous avez un VAE ou vélo à assistance électrique d’une puissance supérieure à 250 watts, vous devez l’assurer, au moins en RC ou responsabilité civile. Ce type d’appareil peut atteindre 45 km/h : il est, dans ce cas, considéré comme étant un véhicule terrestre à moteur. Il doit être également immatriculé, comme un scooter ou une moto. La conduite nécessite un permis « AM » (ancien BSR, certificat de sécurité routière). Ce type de vélo n’est pas autorisé à circuler sur la piste cyclable et doit porter un casque. L’assurance mentionnée sur cette page ne concerne pas de tels vélos. Pour tout savoir concernant l’assurance vélo, consultez ce site

Quels sont les types de vélos assurables et combien coûte cette assurance vélo ?

L’assurance vélo couvre de nombreux types de vélos : les vélos à assistance électrique ou connus sous le sigle de VAE, les vélos de ville, les VTT, les vélos de course, les VTT à assistance électrique ou VTTAE, les vélos de course électriques et les vélos cargo et cargos électriques.

Les vélos les plus avancés peuvent coûter des milliers de dollars. L’assurance impose un plafond (avant application de la franchise), pouvant varier entre 8 000 et 10 000 euros. Par conséquent, si votre vélo est cher, il faut être vigilant à cette limite supérieure. Concernant le coût, il faut savoir que le prix assurance vélo dépend de la valeur d’achat du vélo, des options de souscription (responsabilité civile, vol, assistance, vol + dégâts), et de certaines couvertures d’assurance du département. Dans ce cas, si l’assuré habite dans une grande ville, il va payer plus cher en raison du grand nombre de vols. Ainsi, quelle assurance vélo choisir ? Si vous voulez assurer votre vélo, vous devez tenir compte non seulement du prix, mais aussi de la franchise et du degré de vétusté appliqué.

Les garanties de l’assurance vélo

Même si vous allez effectuer des comparaisons de nombreuses polices d’assurance vélo ou même des polices d’assurance habitation qui peuvent couvrir le vol de vélo, vous devez tenir compte de deux points essentiels. Tout d’abord, le taux de rebut des applications après les nouveaux achats et leur évolution dans le temps. Ensuite, la franchise s’applique. Vous devez vérifier s’il s’agit d’une valeur de remplacement ou d’une valeur d’escompte (de préférence dans le second cas).

Si vous utilisez un cadenas certifié pour sécuriser votre vélo, l’assurance vol fonctionnera. Vérifiez le modèle exigé par la compagnie d’assurance. Pour les VAE (vélos à assistance électrique), certaines compagnies d’assurance exigent que le vélo soit connecté à deux antivols ou parmi la liste d’antivols homologués. Cela peut prendre un certain temps, pendant lequel le vélo peut être retrouvé. Si des dommages sont constatés, la compagnie d’assurance peut payer pour la réparation. Après le délai de carence, l’assurance se chargera de rembourser les vélos pour lesquels la franchise s’applique, c’est-à-dire que le montant qui ne sera pas remboursé sera à votre charge. Hormis cette assurance vol, l’assuré peut bénéficier également d’autres garanties pour assurer son vélo comme : assurance dégâts matériels et d’assistance et dépannage.

Les points à vérifier avant de souscrire

Vérifiez ce qui est couvert par chaque point d’assurance et aussi le devis assurance vélo. Pour ce faire, veuillez-vous référer au document « IPID » que l’assurance doit vous présenter avant toute souscription. Ce document résume toutes les garanties et exclusions sur une à deux pages. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez vous référer aux conditions générales du contrat. Avant de faire la souscription de votre vélo, veuillez vérifier si vous avez : la facture de votre vélo, la facture de votre antivol, votre antivol apparaît dans la liste fournie par la compagnie d’assurance (liste des marques et modèles autorisés) et le numéro de série de votre vélo.

Respectez strictement toutes les restrictions imposées par l’assurance. Sinon, s’il y a une réclamation, vous ne serez pas protégé. Veuillez noter que si une modification technique est apportée qui affecte le fonctionnement normal du vélo, cela peut faire partie de l’exclusion (sauf modification du fabricant). Il est également important d’utiliser un comparatif assurance vélo pour pouvoir bien choisir votre assureur.

Pourquoi torréfier les graines ?
Location de structure gonflable à Nantes