Découvrir l’alliaria petiolata

alliaria petiolata

L’alliaria petiolata est une plante très présente en Europe, mais aussi aux Etats-Unis. Cette plante dans la famille des brassicacées est comestible. Elle peut être à la fois utilisée comme légumes, mais aussi comme condiments pour donner plus de goûts aux créations culinaires les plus uniques. A part cela, c’est une plante médicinale très réputée dans la naturopathie, car elle est à la fois un anti-inflammatoire et un antimycosique. Mais quelle est donc cette plante à la multiple facette ?

Comment savoir les sites qui diffusent de vraies informations ?  

L’alliaria petiolata est une plante sauvage à fleurs blanches présentes surtout dans le sud de la France, même si on peut la trouver dans tout le territoire sauf en altitude. Elle est aussi appelée herbe à l’ail à cause du fait que ses feuilles ont des parfums légers d’ail. En Angleterre, elle est plus connue sous le nom de garlic mustard, car ses grains peuvent être utilisés comme alternative aux grains de moutarde.  

Elle est dans la famille des brassicacées, c’est-à-dire de la même famille que les choux, les navets ou bien les radis. C’est une plante bisannuelle, qui pousse à partir du mois d’Avril. Les curieux peuvent consulter www.fleursdusud.fr/ pour en savoir plus sur cette fameuse plante.

De par ses feuilles d’aspects similaires avec celles des orties, beaucoup confondent les deux plantes au milieu de la forêt. Après quelques mois de croissance, elles ressemblent beaucoup aux feuilles des violettes et des lierres terrestres. Ce qui les différencie, c’est que les feuilles de l’alliaria ont des bords extérieurs ondulés irréguliers, tandis que les deux autres espèces de plantes ont des feuilles crénelées. Mais le plus sûr pour connaître une feuille d’alliaria est de la sentir, car c’est la seule à avoir le parfum d’ail.

L’alliaria petiolata est aussi connue sous le nom d’alliaria officinale, car elle peut servir de plante médicinale. En effet, les pratiquants dans la naturopathie, et les médecines traditionnelles utilisent cette plante pour guérir certaines maladies.

Alliaria petiolata : un grand allié de guérison en naturopathie

L’alliaria petiolata est une plante de la France très utilisée par les naturopathes pour guérir surtout les maux de la gorge. En effet, son effet sur les problèmes de voix, de l’irritation de la gorge ou bien de la pharyngite, a été déjà prouvé plusieurs fois. Elle peut soulager tout ce qui est problème d’inflammation au niveau de la trachée, et de la gorge.

En outre, la plante est riche en vitamine C, que même au moyen-âge, elle a été utilisée par les capitaines de navire pour la prévention contre le scorbut.

L’alliaria officinale aussi est très utilisée en guise de désinfectant. Elle est qualifiée de vulnéraire car elle aide les plaies à se cicatriser. Elle est également un antiseptique interne. Son rôle, dans ce cas-là, est surtout de stabiliser les flores intestinales en situation de déséquilibre.

Alliaria petiolata : légumes ou condiments ?

La plante à fleurs blanches peut créer de grands plats uniques dans la cuisine. L’alliaria petiolata est un grand allié pour les adeptes des cuisines hors du commun.

Tout d’abord, ses feuilles peuvent être des alternatives pour remplacer les épinards dans les plats. Elles peuvent être également utilisées comme condiments, à cause de ses parfums aillés. Selon les conseils des spécialistes de la nature, il vaut mieux, dans ce cas, les récolter très tôt, avant que les siliques se forment, car elles peuvent avoir des goûts amers. C’est ce qui fait que certains ont des appréhensions, pour l’utilisation de la plante en cuisine.

Les fleurs peuvent être utilisées pour agrémenter les salades. Elles ont les mêmes goûts un peu piquants comme les feuilles.

Les tiges peuvent être préparées avec les feuilles, pour des sauces pestos par exemple.

Pour les racines, aussi appelé wasabi sauvage, c’est dans cette partie que le goût piquant est le plus fort. Pour l’adoucir, il suffit de les dégorger avec du sel. La meilleure saison pour avoir des racines plus goûteux est l’automne.

Quelques idées de recettes pour profiter de l’alliaria petiolata

En tant que légumes, l’alliaria petiolata peut se préparer comme les épinards. Pour cela, il suffit de prendre des feuilles de la plante. Après, le plus simple, et plus bénéfique pour la santé, est de les faire sauter dans du poêle, avec de l’huile d’olive. Il est très important de savoir que l’alliaria est mieux cru ou mi- cuit.

Pour profiter des bienfaits de la plante, la plus pratique est de préparer de la salade avec les feuilles, les fleurs, et les tiges. Ils n’ont plus besoin, comme condiments, que la poivre, car il a déjà le goût de l’ail. En plus, son grand avantage, par rapport à l’ail, est que la personne qui la mange n’aura pas de sensation de mauvaise haleine.

Sinon, les passionnés de la cuisine peuvent aussi utiliser la plante pour préparer du pesto. Pour cela, il faut comme ingrédients, 200g de feuilles d’alliaria petiolata, quelques tiges, quelques pignons, 500ml d’huile d’olive, sel et poivre. Pour ne pas détruire les éléments actifs des feuilles, il vaut mieux les hacher très finement, et mixer les autres ingrédients. Après, les deux préparations peuvent être mélangées. La préparation finale peut être conservée 6 mois dans le réfrigérateur.

Enfin, la plus simple pour déguster les feuilles d’alliaria est de les mélanger dans du beurre. Comme cela, on aura un beurre avec un goût d’ail, mais plus doux et plus facile à déguster.

Fonctionnement d’une tubeuse électrique
Les nouveaux aliments innovants et plus sains sans gluten