Comment soigner des infections urinaires à répétition ?

infections urinaires à répétition

Les femmes sont généralement plus sujettes à une infection urinaire à répétition que les hommes. Cela est dû au fait que les germes causant la cystite proviennent des intestins et arrivent à atteindre facilement le périnée ou la vessie au moment de la selle. Si cette envie irrésistible et fréquente d’uriner engendre souvent un désagrément, la situation peut s’aggraver. En effet, si l’infection n’est pas traitée efficacement, vous risquez une récidive. Heureusement, il existe différentes solutions pour prévenir les infections chroniques.

Suivre des règles diététiques

Les personnes atteintes d’une infection urinaire à répétition savent à quel point il est difficile de se débarrasser d’une cystite lorsqu’elle devient récidivante. Pour info, il convient de noter qu’une infection urinaire est considérée comme à répétition lorsque le patient est sujet à plus de 3 crises par an. Bien que peu menaçante, cette affection s’avère très gênante et la plupart du temps, il sera nécessaire d’effectuer un bilan urologique afin de confirmer le diagnostic et trouver une solution adaptée pour soulager l’infection.

En tout cas, sachez qu’il est possible de prévenir les récidives en adoptant une bonne habitude de vie. Pour commencer, il est impératif de boire beaucoup de liquide (eau, infusion, thé) ainsi, vous urinez plus souvent et évacuez par la même occasion les germes. Si le minimum requis est de 1,5 litre par jour, il vaut mieux viser une quantité plus importante pour avoir une urine plus claire. Si vous souhaitez trouver d’autres conseils pratiques pour prévenir les infections urinaires à répétition, consultez des sites dédiés comme femannose.com.

Bien respecté les règles d’hygiène

Il convient par ailleurs de bien choisir vos produits intimes. De préférence, utilisez un savon simple (à pH neutre) pour la toilette du périnée. Même si une solution antiseptique peut vous sembler plus appropriée, sachez que ces produits sont plus agressifs (pH acide) et peuvent donc perturber la flore vaginale.

Autre règle importante : il faut se soulager dès que l’envie vient. En effet, évitez de vous retenir d’uriner puisque cela favorise la prolifération des germes. De même, la constipation peut accentuer la prolifération bactérienne dans le tube digestif. Dans ce cas, il s’avère primordial de prendre les mesures nécessaires afin de l’éviter (consommer des fibres et des aliments purgatifs).

Il est indispensable de s’essuyer après être allé à la selle. Afin d’éviter de ramener les germes de votre anus à votre urètre ou votre vagin, essuyez toujours d’avant en arrière, et jamais dans le sens inverse.

Quel traitement antibiotique faut-il envisager ?

Lorsque les récidives persistent en dépit d’une bonne hygiène, il faudra alors envisager une infection urinaire traitement. Bien entendus, les avis d’un urologue seront indispensables pour connaitre les médicaments adaptés à la cystite rencontrée. La plupart du temps, les médecins prescrivent des antibiotiques (prophylaxie) à très faible dose, sur une période de 6 à 12 mois. En tout cas, différents traitements sont possibles selon la fréquence des récidives et les habitudes de vie :

 – Le traitement postcoïtal à prendre à titre ponctuel après un rapport sexuel.

 – Le traitement continue à prendre tous les jours sur plusieurs mois.

 – L’automédication : prescription autorisant à utiliser une prophylaxie dès l’apparition des symptômes.

Un traitement ponctuel sera idéal dans le cadre d’une prévention, mais aussi pour ceux qui souhaitent réduire les doses d’antibiotiques et les dépenses. Le traitement continu quant à lui est à destination curative et permet de diminuer le taux de récidive. L’automédication est conseillée si la fréquence des récidives n’est pas importante.

D’autres solutions efficaces à connaitre

Le saviez-vous ? La canneberge (cranberry) est également un excellent allié pour se débarrasser des infections urinaires à répétition. Ce fruit contient en effet de la pro-anthocyanidine de type A. Il s’agit d’une molécule dont les propriétés permettent d’empêcher la prolifération des germes sur la paroi de la vessie.

La canneberge offre donc un succès incomparable pour la prévention des cystites récidivantes. Vous pourrez en trouver sous différentes formes sur le marché : sirop, comprimé, sachet, etc. Attention, une dose trop élevée peut causer certains effets secondaires par conséquent, renseignez-vous avant l’achat. Si ces produits à base de canneberge sont disponibles dans les grandes surfaces, il vaut mieux acheter en pharmacie afin d’obtenir les avis d’un professionnel pour la posologie. En règle générale, la cure ne devra pas durer plus de 15 jours.

Pour finir, certains urologues conseillent le recours aux œstrogènes locaux. Ces hormones pourront corriger les troubles qui engendrent la colonisation du périnée par les bactéries : minimisation de la flore vaginale, augmentation du pH vaginal, symptôme de la ménopause, etc. Ainsi, l’administration d’ovule vaginale riche en œstrogène peut se présenter comme une solution efficace pour réduire la fréquence des cystites.

Commander de la lingerie érotique de luxe
Organisez votre mariage à votre image