Comment lire l’étiquette d’une bouteille de vin ?

Choisir un vin n’est pas toujours évident. Il n’est pas facile de se  retrouver parmi des centaines de bouteilles, de milliers d’étiquettes, et des prix variés. Pour bien choisir son vin, il est indispensable de savoir lire l’étiquette d’une bouteille. On peut connaître la qualité d’un vin par la lecture de son étiquette. 

À quoi sert une étiquette de bouteille de vin ?

L’étiquette de bouteille de vin possède plusieurs utilités. Il s’agit d’une fiche appliquée sur une bouteille de vin. Elle est généralement placée au dos de la bouteille. L’étiquette de bouteille de vin fournit des informations utiles au consommateur telles que l’origine du fabricant, la classification du vin, sa teneur en sucre, le pourcentage du volume d’alcool, etc.

L’étiquetage possède également une importance capitale du côté du vendeur. L’étiquette de bouteille de vin sert d’élément informatif. Elle  permet de rassurer et de capturer l’attention du consommateur. Le design de l’étiquette peut influencer le choix du client. Le vendeur peut s’en servir comme outil de marketing pour attirer des clients et pour se démarquer de la concurrence. Les étiquettes peuvent également définir l’image d’une marque de vin. Pour les buveurs d’étiquettes, la lecture d’étiquette leur permet de trouver le bon vin. Ces catégories de consommateurs n’ont pas beaucoup de connaissances sur le vin. Le choix des buveurs étiquettes se base principalement sur  les marques, les cépages, la réputation et ainsi que les prix du vin. Le site www.vindicateur.fr vous offre plus d’explications sur les buveurs d’étiquettes.

Importance  de l’étiquette dans le choix du consommateur

Il est possible de préjuger la qualité d’un vin par son étiquette. Les mentions figurant sur l’étiquette permettent aux consommateurs de bien choisir son vin. Les consommateurs sont toujours en quête d’un vin authentique et de qualité. La présence d’une étiquette les aide à savoir l’origine géographique du vin, sa qualité, les cépages qui le composent et la main qui l’a produit afin de faciliter leur choix. Elle permet également de vérifier la conformité du vin. La mention message sanitaire permet aux consommateurs de protéger leur santé. Certaines bouteilles disposent d’une contre-étiquette pour ajouter d’autres informations utiles aux consommateurs.

Toutes les bouteilles vins commercialisées doivent contenir une étiquette. La vente d’un vin sans étiquette peut entrainer une sanction sévère des autorités. L’étiquetage doit respecter une réglementation stricte. Une étiquette de bouteille de vin doit contenir la région d’origine, l’appellation, le millésime, le classement du vin, le nom de la cuvée et ainsi que le nom de domaine où le vin a été produit. Ces différents éléments sont essentiels pour pouvoir bien choisir son vin.

Certaines informations comme la dénomination de vente, le TAVA ou Titre Alcoométrique Volumique Acquis et la provenance du vin sont obligatoires. On distingue également des mentions facultatives : le millésime, le cépage, l’exploitation agricole, le classement de vin, etc. De nombreux éléments sont à prendre en compte lors de l’élaboration d’étiquettes de vin. Notamment la taille des caractères utilisée doit suivre une certaine règle. Il est préférable d’utiliser des polices à empattements comme Times New Roman qui sont plus lisibles.

Décrypter l’étiquette d’une bouteille de vin

Il est indispensable de savoir décrypter une étiquette de bouteille pour pouvoir préjuger la qualité d’un vin sans le déguster. De nombreuses informations doivent figurer sur la bouteille : l’appellation, millésime, nom de l’embouteilleur, etc. En comprenant les différents éléments d’une étiquette, vous pourrez facilement choisir votre vin.

La région d’origine doit figurer sur l’étiquette, pour l’exportation, le pays d’origine.

La mention appellation est obligatoire. Certains vins bénéficient de la dénomination AOP (appellation d’origine protégée), AOC (appellation d’origine contrôlée) et IGP (indication géographique protégée). Pour les vins sans indication géographique, il est obligatoire de mentionner la provenance du vin.

La méthode dont le vin a été mis en bouteille doit également être mentionnée sur l’étiquette.

Le nom de domaine est aussi obligatoire. Le nom de domaine permet d’identifier le vin.

La mention teneur en sucre est obligatoire pour les vins mousseux.

Les mentions facultatives

L’appellation et le millésime figurent parmi les informations les plus importantes sur une étiquette. Le millésime ou l’année de vendange indique que 85 % des raisins utilisés ont été récoltés l’année mentionnée. Cependant, l’indication du  millésime n’est pas obligatoire.

On peut également ajouter le nom de cépage utilisé. Le type de cépage est indiqué sur l’étiquette de la bouteille de vin si au minimum 85 % des raisins sont de ce cépage.

Certaines étiquettes de bouteilles de vin comportent également du numéro du lot, le classement du vin, la contenance de la bouteille et du message sanitaire notamment destiné aux femmes enceintes ou sur la présence des substances allergènes.

Le classement du vin permet de juger sa qualité. Pourtant, cette mention n’est pas obligatoire.

Le degré d’alcool est souvent mentionné sur l’étiquette d’une bouteille de vin. Ce degré d’alcool doit être exprimé en pourcentage.

Comment savoir à quel moment recharger sa cigarette électronique ?
Opter pour une alliance éthique en trouvant un joaillier spécialisé en ligne