Comment fonctionne un vase d’expansion ?

Le vase d’expansion sanitaire sert de réducteur en renfermant l’excès d’eau créé par l’élévation de la poussée d’eau dans la chaudière durant le chauffage. Il est formé de deux parties essentielles, séparées en son centre par une enveloppe. Le premier compartiment est le lieu d’accumulation d’eau du circuit. Le second compartiment forme l’espace de pression de l’azote entre 0,8 et 1,5 bars.

Le vase d’expansion sanitaire : qu’est-ce que c’est ?

Notez, avant tout, que tous les ballons de stockage d’eau chaude ou chauffe-eau sanitaire n’en sont pas pourvus, étant donné que ce n’est pas indispensable. Néanmoins, l’installation d’un vase d’expansion sanitaire ou vase d’expansion ECS est fortement conseillée par les chauffagistes, grâce notamment aux économies qu’il permet de réaliser. Pour un ballon de 300 litres, par exemple, vous ferez une économie de 15 litres d’eau par semaine. Cet instrument sert à remédier aux changements de volume de l’eau dans la chaudière, changements provoqués en partie par les variations de température. En absence de vase d’expansion pour ingurgiter l’augmentation de l’eau, le volume d’eau créée ne pouvant pas être renfermé dans le ballon est décampé par le système de sécurité, et c’est une grande perte, économiquement et écologiquement parlant. Fortement sollicité à chaque tour de chauffe, le système de sécurité s’abîme lui-même plus vite et requiert un fréquent changement, ne serait-ce que quelques pièces, ce qui va sans conteste encore alourdir la facture. D’autant plus, le rôle de cet outil est d’assurer le maintien d’une certaine pression dans l’installation à froid, afin d’échapper à une dépression de la totalité de l’installation. Vous demandez-vous où en trouver ? L’e-magasin www.sani-elecservices.fr est une adresse de référence.

Comment fonctionne le vase d’expansion sanitaire ?

La mission du vase d’expansion ECS a été rendu possible, étant donné qu’il est formé de deux parties. L’une est bourrée de gaz (de l’azote sélectionné grâce à la dimension de ses molécules) et l’autre est remplie d’eau, les deux scindées par un tégument. Lorsque la poussée dans l’installation  s’accroît (si l’eau est chauffée), le tégument se compacte, accaparant alors les changements d’eau. Les ajustements (appelés également « dimensionnements ») permettant d’anticiper les interactions du vase d’expansion sanitaire ont été réalisés pendant sa pose, avant que l’installation ait été mise en eau. Concernant le prix du matériel, étant donné les économies que vous réaliserez en le faisant installer entre l’entrée d’eau froide de votre ballon d’eau chaude et le groupe de sécurité, l’investissement est indubitablement insignifiant. Le prix de la pièce dépend de la dimension de votre ballon. Il faudra ajouter à cela la pose par un plombier-chauffagiste, c’est conseillé.

Comment s’effectue l’installation du matériel ?

Tout d’abord, il faudra procéder à la préparation de l’installation. Il s’agit d’une étape importante. L’installation du vase requiert l’utilisation de certains matériaux utiles en plomberie, dont le manomètre de poussée, un joint de démontage rapide ainsi qu’un joint flexible. Il y a également parmi les matériaux : des vis à chevilles, des pinces multiples, une filasse, une pâte à joint et une perceuse. Concernant l’emplacement, il est conseillé de placer le vase à proximité de l’aspiration de circulation au lieu où une poussée minimale peut être gardée. Il est, dans ce cas, important de faire le choix d’un emplacement à côté de la chaudière. La pression entre les deux appareils serait, de cette manière, au plus bas. Il s’agit d’une action, il faut le noter, qui va se dérouler sans changement de la poussée minimale de fonctionnement de la chaudière. En vue de perpétuer la pérennité du tégument du vase, il est préconisé de le joindre à la conduite de retour vers la chaudière. Evidemment, vous n’allez pas dépasser la température du tégument présenté par le fabricant sur le vase.

Comment connaître si le vase fonctionne convenablement ?

Faites vérifier votre vase chaque année pendant l’entretien de la chaudière. En plus d’une fuite qui pourrait être une indication d’un problème sur le ballon ou le vase d’expansion de la chaudière, il n’est pas facile de connaître si celui-ci marche convenablement. C’est la raison pour laquelle le plombier en examine l’état à chacun de ses entretiens qui doivent se réaliser une fois par an (tout au plus une fois tous les deux ans). Un déficit de pression du côté de l’installation doit mettre la puce à l’oreille. Il s’agit d’un signe de dysfonctionnement du vase. Si vous constatez une cocasserie, le premier réflexe à avoir est le regonflement de la partie gaz (azote), étant donné que le tégument peut en laisser décamper. En effet, ce dernier peut, avec le temps, devenir un peu poreux, ce qui pourrait créer des débandades sur la valve. Au sujet de son changement, il faudra le faire seulement si le tégument est vraiment abîmé. Ne cédez surtout pas aux avertissements de chauffagistes peu scrupuleux vous incitant à le changer trop souvent. Un chauffagiste honnête procédera, avant tout, à un regonflement afin d’être sûr que le souci ne vienne pas de là. Ensuite, il tâchera d’examiner si le problème n’est pas causé par des saletés contenues dans l’eau de chauffage et qui empêcheraient la valve de sécurité de se fermer convenablement. Enfin, si les fuites persistent, il va envisager une anomalie au niveau de la soupape de gonflage et va s’assurer de l’existence d’un bouchon.

 

Trouver des exemples d’avis de décès en ligne
Choisir des soins capillaires adaptés pour des cheveux abimés