Télécommunications et sécurité : comment gérer la mobilité de ses employés ?

Maintenant que les contenus de l’entreprise (applications et données) sont accessibles en ligne, la mobilité des employés a franchi une étape essentielle avec un gain de productivité notable. Pour faciliter encore plus le travail à distance, les entreprises ont autorisé le BYOD (Bring Your Own Device), qui consiste à permettre aux membres de leur personnel d’utiliser leurs appareils personnels (ordinateurs de domicile, smartphone, tablette) sur le réseau professionnel.

Le système a toutefois ses limites

les responsables IT sont notamment préoccupés par la fuite des données, téléchargées sur ces différents supports et donc susceptibles d’être perdues, volées par des pirates informatiques ou utilisées à des fins concurrentielles, notamment par les employés démissionnaires ou licenciés, car il est difficile de contrôler si toutes les données confidentielles sur ces appareils ont bien été supprimées. De plus les employés peuvent y accéder depuis chez eux directement grâce à leur abonnement fibre Bouygues Telecom ou ADSL personnel.

Une nouvelle tendance a ainsi vu le jour

le COPE (Corporate Owned, Personally Enabled). Sa particularité est que l’appareil est acheté et appartient à l’entreprise, mais est géré par les salariés, un peu dans l’esprit du téléphone portable professionnel. Le contrôle est allégé pour le DSI de l’entreprise, puisqu’il définit dès le départ les fonctions et privilèges de chaque utilisateur ; les risques sont également minimisés.

Malgré les avantages indéniables du COPE, le BYOD n’est toutefois pas voué à une mort certaine. Des solutions logicielles externes comme Apperian sont en développement pour améliorer la sécurité et la confidentialité des données en instaurant une séparation entre les contenus de l’entreprise et ceux de l’employé. Par ailleurs, l’entreprise doit avoir conscience que si le matériel qu’elle fournit n’est pas « à la hauteur », les salariés n’hésiteront pas à ressortir le leur, souvent meilleur. C’est notamment le cas du téléphone 4G ; si le DSI veut empêcher le retour du BYOD, elle doit fournir les équipements adéquats pour profiter des avantages de la technologie 4G.

Protéger efficacement vos objets de grande valeur avec la télésurveillance
Bien choisir son adaptateur VGA DVI