À la découverte des arènes de Nîmes

Quand vous planifiez un séjour dans le Sud-est de la France, pensez à inclure une visite des arènes de Nîmes dans votre programme. Surtout si vous avez la chance d’y passer pendant la belle saison, vous tomberez certainement sous le charme de l’une des attractions majeures de la ville, avec la Maison Carrée et la Tour Magne au-dessus des Jardins de la Fontaine.

Classées monument historique depuis 1840, elles doivent leur titre à leur exceptionnel état de conservation. Ce sont d’ailleurs les arènes romaines les mieux préservées connues, en dépit de leurs vingt siècles d’existence, puisqu’elles datent de la fin du 1er siècle après J.-C.

Longues de 133 mètres et larges de 101 mètres, son imposante architecture a de quoi impressionner avec sa façade extérieure qui s’élève sur 21 mètres et compte deux étages comportant chacune 60 arcades. L’intérieur aussi a su garder son panache ; admirez les galeries intérieures qui donnent accès aux gradins ; quant à ceux-ci, même si les parties détruites n’ont pas encore été intégralement remises en l’état, il n’est pas difficile d’imaginer la fièvre qui devrait saisir les 24 000 spectateurs à l’époque.

En effet, cet amphithéâtre avait à l’origine une vocation de lieu de distraction pour les Nîmois et les habitants des cités voisines, en recevant toutes sortes de spectacles, dont les très populaires combats de gladiateurs, ainsi que les chasses, qui consistaient en des combats entre les hommes et les animaux lâchés dans l’arène.

Ce site est d’ailleurs resté célèbre à travers le pays pour ses courses de taureaux et ses corridas, dont le public est très friand ; aussi, après sa restauration, il a immédiatement été rendu à cette activité.

Aujourd’hui encore, malgré le temps, les arènes sont le cœur de la ville en matière de divertissement et peuvent encore accueillir plus de 15 000 spectateurs. Chaque année, au moment de la Féria de Pentecôte et de la Féria des vendanges en septembre, les plus célèbres fêtes locales, elles deviennent le lieu de rendez-vous incontournables de tous les amateurs de tauromachie et de fêtes délurées de jour comme de nuit. Et tout au long de l’été, les nombreux concerts proposés ont de quoi ravir les mélomanes.

Rouen : son histoire au Moyen Âge
Annecy : une ville à découvrir